Bienvenue!

Le Conseil du saumon du Nouveau-Brunswick (NBSC) est un organisme bénévole à but non lucratif qui se consacre à la protection du saumon sauvage de l'Atlantique et au soutien des activités de restauration et de mise en valeur de tous les bassins hydrographiques du Nouveau-Brunswick.

nbsc logol transparent

Politique : UTILISATION DES TERRES

Télécharger la politique (EN)

POLITIQUE D'AMÉNAGEMENT DES TERRES DE LA PAA ADOPTÉE PAR LE NBSC AVEC DES AJOUTS EN ITALISÉ

APPROUVÉ À LA RÉUNION DU CONSEIL D'ADMINISTRATION DU 2 DÉCEMBRE 2012

Introduction:

Toute activité d'utilisation des terres dans un bassin hydrographique, peu importe la distance à laquelle se trouve un cours d'eau*, peut nuire à la qualité de l'écosystème aquatique, y compris le bien-être du saumon sauvage de l'Atlantique. La politique suivante a été adoptée et est mise de l'avant par ASF dans le contexte de notre mission de protéger et de préserver l'existence du saumon atlantique sauvage et son habitat d'eau douce essentiel dans les rivières de l'aire de frai en Amérique du Nord.

Les cours d'eau peuvent être endommagés par la contamination par des produits chimiques, des sédiments et d'autres matériaux, ou par des températures élevées de l'eau et des fluctuations anormales de la température ou du débit d'eau. N'importe lequel de ces facteurs peut entraîner une dégradation ou une destruction importante de l'habitat du saumon atlantique sauvage et d'autres espèces de poissons d'eau douce. Toute réduction du nombre et de la diversité des organismes vivants est une grande perte pour l'environnement et peut également nuire à la pêche récréative.

Les diverses utilisations des terres doivent être gérées dans l'intérêt de la conservation et de la biodiversité. Toutes les activités d'utilisation des terres devraient être écologiquement durables d'une manière qui garantit la santé à long terme de l'écosystème du bassin hydrographique et de ses habitants naturels. Nous pouvons atteindre cet objectif en promouvant l'adoption de lois et de politiques gouvernementales efficaces, ainsi que de pratiques industrielles qui établissent une gestion de l'utilisation des terres écologiquement durable dans nos bassins hydrographiques.

Remarque : Cet énoncé de politique vise à traiter les impacts de l'utilisation des terres par, mais sans s'y limiter, les secteurs suivants : foresterie; agriculture; exploitation minière; développement rural et urbain; et les traversées de cours d'eau de toute nature (p. ex. traversées de transport d'électricité, de pipeline et de transport). La plupart des impacts négatifs sur l'habitat des cours d'eau résultant de mauvaises pratiques environnementales sont les mêmes, quel que soit le secteur d'utilisation des terres. Toutefois, lorsqu'un secteur individuel pose un problème distinct, des énoncés de politique spécifiques sont fournis.

* « cours d'eau » désigne une étendue naturelle d'eau courante ou stagnante ou une zone occupée par de l'eau pendant une partie de l'année, mais n'inclut pas les eaux souterraines.

Politique:

ASF adopte donc comme politique :

ASF préconise la protection des cours d'eau par l'adoption de pratiques d'utilisation des terres respectueuses de l'environnement qui contribuent à éliminer les impacts négatifs sur les cours d'eau, tels que l'érosion des sols, la contamination chimique, les températures élevées de l'eau, les fluctuations ou changements non naturels du débit d'eau, la conduite illégale de véhicules et toute autre blessure résultant de l'activité humaine.

ASF préconise que les gouvernements appliquent la législation sur la pêche et l'environnement et mettent en œuvre des mesures d'atténuation et de restauration appropriées, obligatoires et vérifiables lorsque les dommages causés aux cours d'eau résultent de pratiques d'utilisation des terres non durables sur le plan environnemental. En l'absence de dispositions législatives ou réglementaires, ASF plaidera pour leur adoption.

ASF préconise la mise en place de marges de recul obligatoires (zone tampon riveraine) d'une largeur suffisante pour fournir une protection adéquate aux cours d'eau sur une base spécifique au site. Toute activité autorisée dans la marge de recul ne devrait pas nuire à la capacité de la zone tampon de protéger le cours d'eau.

ASF préconise que les gouvernements initient et mettent en œuvre des processus de gestion communautaire intégrée des bassins versants, impliquant toutes les parties prenantes, comme le meilleur moyen de planifier et de gérer les activités dans le bassin versant et d'établir une gestion écologiquement durable de toutes les utilisations des terres.

Questions de politique spécifiques à l'industrie :

Sylviculture:

5. ASF préconise que l'industrie des produits forestiers et les gouvernements adoptent les meilleures pratiques de gestion forestière (MPG) et des programmes de certification, avec audit par un tiers, qui contribuent à l'élimination des impacts négatifs sur la biodiversité aquatique et les écosystèmes, y compris l'habitat du poisson et les populations de poissons, en raison à la perte ou à la dégradation de l'habitat, à un débit d'eau non naturel, à une température élevée de l'eau et à d'autres causes de blessures.

6. ASF préconise que les gouvernements et l'industrie forestière laissent des quantités suffisantes de structure forestière représentative à travers le paysage pour assurer une protection maximale de l'habitat et pour aider à maintenir l'état naturel de l'habitat du saumon et les avantages économiques dérivés de la pêche au saumon.

7. ASF préconise des systèmes de transport qui minimisent la construction de routes, de ponceaux et de ponts sur les terres forestières, grâce à une bonne planification. Lorsque des routes et des ponts sont nécessaires, ils devraient être conçus, construits et entretenus conformément à des procédures garantissant la protection de l'écosystème aquatique et des populations de poissons. Les routes sur les terres forestières devraient être situées aussi loin que possible des cours d'eau afin de réduire l'accès aux ressources halieutiques. Lorsque les routes et les ponts ne sont plus nécessaires, ils devraient être mis hors service.

8. ASF préconise que l'industrie des produits forestiers développe et adopte des méthodes de contrôle de gestion écologiquement durables et non chimiques.

Agriculture:

9. ASF préconise que l'industrie agricole et les gouvernements adoptent les meilleures pratiques de gestion (MPG) et des programmes de certification, avec audit par un tiers, qui contribuent à l'élimination des impacts négatifs sur la biodiversité et l'écosystème aquatique, y compris l'habitat du poisson et les populations de poissons, en raison de perte ou dégradation de l'habitat, débit d'eau non naturel et température élevée de l'eau, enrichissement en éléments nutritifs et autres causes de dommages.

10. ASF prône l'exclusion obligatoire de tout bétail des cours d'eau et de la marge désignée (zone tampon riveraine).

11. ASF préconise que l'industrie agricole développe et adopte des méthodes de contrôle de gestion écologiquement durables et non chimiques.

12. La FSA préconise une réglementation efficace du prélèvement d'eau des cours d'eau et des eaux souterraines à des fins d'irrigation afin d'éviter les impacts négatifs sur l'habitat aquatique. Extraction des ressources:

13. ASF préconise que l'industrie de l'extraction des ressources (exploitation minière, récolte de mousse de tourbe, extraction de la couche arable, extraction de gaz de schiste) et les gouvernements adoptent les meilleures pratiques de gestion (MPG) et des programmes de certification, avec audit par un tiers, qui contribuent à l'élimination des impacts négatifs sur la biodiversité et l'écosystème aquatique, y compris l'habitat du poisson et les populations de poissons, en raison de la perte ou de la dégradation de l'habitat, et d'autres causes de blessures. Développement rural et urbain :

13a. Lorsque les impacts à long terme de l'aménagement du territoire ne peuvent être évités, une caution appropriée et transparente doit être publiée auprès des agences gouvernementales avant le début de l'activité d'utilisation des terres.

14. ASF préconise que les gouvernements (fédéral, provincial/étatique ou municipal) adoptent des règlements de développement rural et urbain qui contribuent à l'élimination des impacts négatifs sur la biodiversité et l'écosystème aquatique, y compris l'habitat du poisson et les populations de poissons, en raison de la perte ou de la dégradation de l'habitat , débit d'eau non naturel et température élevée de l'eau, et autres causes de blessures.

15. ASF prône l'élimination de toutes les formes de dommages aux cours d'eau dus aux installations d'élimination des déchets.

Traversées de cours d'eau (Aménagement linéaire)

16. ASF préconise que les gouvernements (fédéral, provincial/étatique ou municipal) adoptent des règlements appropriés concernant les franchissements de cours d'eau (aménagement linéaire : lignes de transport d'électricité, pipelines et ponts, ponceaux ou chaussées) qui contribuent à l'élimination des impacts négatifs sur la biodiversité et la l'écosystème aquatique, y compris l'habitat du poisson et les populations de poissons, et d'autres causes de blessures.